L'économie marocaine devrait connaître une récession en 2020, la première depuis plus de deux décennies, sous l'effet conjugué de la sécheresse et de la pandémie, a annoncé lundi 13 juillet 2020 le … – L’élargissement de l’assurance médicale à tous les Marocains contribuerait à accroître l’accès à des services de meilleure qualité, tandis que l’harmonisation de tous les programmes existants d’assistance sociale dans le cadre d’un registre social unifié améliorerait l’efficience et le ciblage du système. Alors que la dette extérieure du Trésor passerait de 14% du PIB en 2019 à 17,6% en 2020 et à 18,6% en 2021. Mais au-delà des ratios, la dette, ce sont surtout des charges … A moyen terme, sur la base des estimations disponibles, le déficit budgétaire, hors privatisation, devrait s’aggraver de 4,1% du PIB en 2019 à 7,6% en 2020 avant de s’atténuer à 5% en 2021. – Une reprise économique plus lente que prévu exigerait de repousser l’ajustement budgétaire. Pour arriver ici, rien de plus simple, les internautes bibliophiles ont recherché par exemple Dette publique & impérialisme au Maroc (1856-1956) . Le déficit budgétaire du Maroc devrait s’établir en 2020 à 7,5% du PIB, au lieu d’un taux de 3,5% initialement prévu avant le déclenchement de la crise sanitaire. Par ailleurs et compte tenu de la reconstitution du stock des opérations en instance de 433 millions, le déficit de caisse s’est établi à 25,1 milliards de dirhams, contre 25,7 milliards une année auparavant. Enregistrez mon nom, mon courrier électronique et mon site Web dans ce navigateur pour un prochain commentaire. ATTAC Maroc est membre du réseau international du Comité pour l’annulation de la dette du tiers monde (CADTM) depuis 2006 (devenu Comité pour l’abolition des dettes illégitimes depuis juin 2016). Le résultat est de : 80.84 %. Le Maroc devra honorer 41 Mds de dirhams de dettes extérieures en 2020. Données la plus faible : 2008 est l’année la plus faible pour l’indicateur : Dette publique … – Sous l’effet combiné de la sécheresse et de la pandémie du COVID-19, le PIB devrait se contracter dans une fourchette de 6 à 7 % en 2020 en fonction de l’évolution de cette pandémie. – La loi de finances 2021 entend continuer à soutenir la reprise au cours des prochaines années, principalement par la relance de l’investissement et la réforme du système de protection sociale récemment annoncée par les autorités. La Loi de Finances 2021 publiée au BO ce 18 décembre, ADII : 25 circulaires émises au 3e trimestre 2020, BAM : Circulaire relative aux instruments de la politique monétaire, La DGI publie le guide de télédéclaration du revenu global, Lancement du premier Hackathon digital dédie à l’innovation dans le secteur portuaire, Rencontres scientifiques de la CMR: la protection des données à caractère personnel au menu, ADA : 4e édition du Concours Marocain des Produits du Terroir, « Future in Africa », le Maroc à l’honneur, Pr Youssef El Fakir publie un plaidoyer pour une réforme du système de santé au Maroc, ACAPS : « Régime de couverture contre les conséquences d’évènements catastrophiques (EV CAT) » – volet assurantiel, « Rêve de trains : Découvrir un autre monde », Revue Al Maliya n°66 : Maroc-Afrique : une coopération renouvelée. Bienvenue dans la plus belle Librairie du Web ! Les autorités sont en train d’assurer un suivi étroit des conditions de déroulement de la transition et d’approfondir les études sur tous les volets pour juger du moment opportun pour entamer une nouvelle phase. Maroc : La dette publique globale dépasserait le seuil de 90% du PIB en 2020. Les services du FMI saluent l’intention des autorités de soutenir la reprise en 2021. Pour 2021, le PLF … Les deux composantes relèvent de logiques séparées et revêtent des enjeux différents. La dette publique … – Le processus de rééquilibrage budgétaire doit être progressif et ne devrait être entrepris que lorsque la reprise économique sera solide. La dette du Trésor devrait atteindre 76% du PIB, au lieu de 64,9% en 2019. Le Bulletin statistique de la dette extérieure publique, publié aujourd'hui, sur le site du ministère des Finances, montre qu'au terme de l’année 2019, l’encours de la dette extérieure du Trésor s’est établi à 161,5 milliards DH auxquels s'ajoutent 178,3 milliards de dirhams hors trésor. La dette intérieure garantie des établissements publics s’élève à … Achat Dette publique & impérialisme à prix discount. Le FMI recommande au Maroc de réduire le ratio dette publique par rapport au PIB à partir de 2022 . Le rôle de la dette dans l’établissement du protectorat français au Maroc n’est plus à démontrer. Le Roi Mohammed VI s’entretient avec le Premier... Microcrédit : Jaida et la FNAM conjuguent leurs... [WebTV] Mundiapolis : le rôle des jeunes dans... Contrôle interne : CDG Prévoyance certifiée ISAE 3402... Cnops : 1,3 milliard de DH de prise en... Enseignement à distance : 51% des élèves au primaire... [WebTV] Lydec investit 58MDH pour la réalisation d’un projet d’assainissement à Tamaris, [WEBTV] CDG Prévoyance annonce le lancement officiel de son bouquet digital e-htiyati, [WebTV] Ylva Johansson visite le projet pilote Palim mis en œuvre par Enabel et ANAPEC, [Emission Hiwar] Rentrée de formation 2020-2021 : Loubna Tricha dévoile la riposte de l’OFPPT face au Covid, [Reportage] Lutte contre la pandémie : au cœur du service de réanimation de l’Hôpital Duc de Tovar à Tanger, [Entretien] Reprise à consolider du BTP, préférence nationale, commande publique…, le point avec David Toledano, [Entretien] Pr F. Hakkou : « L’écosystème de la recherche médicale requiert une forte volonté politique qui reste timide », [Entretien] Najib Akesbi démonte pièce par pièce les choix de Jouahri et de Benchaâboun, [Entretien] : Omar Benmoussa « Les premières versions du projet de loi portant statut « Junior-entreprise » sont en cours de finalisation », Orange lance la première recharge pour des appels illimités vers tous les opérateurs, La EFE-Maroc et le MEPI accompagnent l’inclusion socioéconomique des Safiots impactés par la crise sanitaire, Royal Air Maroc poursuit la dématérialisation de ses processus avec Portnet, Industrie pharmaceutique : Novartis renforce sa présence au Maroc, L’Observatoire africain de migration : une réalisation concrète du Maroc, Dispositions phares de la Loi de Finances pour l’année budgétaire 2021, S’adapter aux effets de la pandémie de COVID-19: Axes d’action pour renforcer durablement la résilience du secteur privé marocain. Il est grand temps de se faire plaisir, le tout au meilleur prix ! En 1994, 17% de la dette publique extérieure du Royaume est détenue par la BM, soit l’équivalent de 12% de son PIB. La croissance du produit intérieur brut (PIB) devrait rebondir à 4,5% en 2021, sous l’hypothèse que les effets de la sécheresse et de la pandémie s’estompent, mais cette projection de référence est sujette à de considérables risques baissiers. Que pèse donc le service de la dette par rapport à la richesse créée dans l’année. Le service de la dette extérieure publique à fin juin 2018 s’est quant à lui établi à 13,6 milliards dirhams (7,9 milliards réglés par les EEP et 5,7 milliards par le Trésor). La dette extérieure du Trésor, elle, devrait passer de 14% du PIB en 2019 à 17,6% en 2020 et à 18,6% en 2021. – La mission salue les progrès accomplis récemment dans l’établissement du cadre juridique pour la numérisation de l’administration publique et la simplification de ses procédures, ainsi que les mesures récentes visant à mettre en œuvre la réforme de l’éducation, notamment du système de formation professionnelle, à améliorer la gouvernance et à lutter contre la corruption. Les valeurs actuelles, des données historiques, des prévisions, des statistiques, des tableaux et le calendrier économique - Maroc - la dette publique au PIB. – Les services du FMI félicitent les autorités pour les efforts résolus qu’elles ont engagés pour développer l’assistance sociale cette année et conviennent qu’une réforme globale du système de protection sociale est devenue plus urgente à la suite de la pandémie. Les objectifs fondamentaux de la stratégie de gestion de la dette marocaine consistent à assurer au Trésor un financement stable et durable lui permettant de couvrir l’ensemble de ses besoins de financement tout en réduisant, à terme, le coût d’endettement de l’État, limiter l’exposition du portefeuille de la dette aux risques financiers et contribuer au développement du marché domestique des valeurs … Alors que la dette publique commençait à peine se résorber, la crise du Coronavirus va la relancer de plus belle. S2M : Chadha Holding franchit le seuil de participation…, Fitch confirme la note ‘Excellent (mar)’ de BMCE…, Aradei Capital : la cloche de cotation retentit…, L’AMMC vise l’émission d’un emprunt obligataire d’AWB, MSI20 : la Bourse de Casablanca dévoile son…, Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib, Dette intérieure : recours massif du Trésor au marché des adjudications. Au Maroc, la dette publique représente près de 80% du PIB en 2015, soit un encours de 786 milliards de DH. Économie Le 03 novembre 2020. – La résilience des transferts des Marocains résidant à l’étranger et la baisse des importations ont limité les besoins de financement extérieur du Maroc, et les réserves internationales restent largement supérieures à leur niveau de l’an dernier, notamment grâce au tirage au titre de la ligne de précaution et de liquidité du FMI en avril dernier et à l’intensification des efforts de mobilisation des financements extérieurs. La mise en place d’un plan de gestion active de la trésorerie publique peut permettre à l’État d’amoindrir la charge d’intérêts de la dette, en remplaçant une dette par une autre, a expliqué M. Jouahri lors d’un point de presse tenu en mode visioconférence à l’issue de la dernière réunion trimestrielle du conseil de BAM pour l’année 2020. Bien que la dette publique soit à dominante interne (plus de deux tiers), la question qui intéresse le plus l’opinion publique et préoccupe les décideurs est celle la dette extérieure. Au Maroc, le service de la dette du Tré­sor est aujourd’hui d’environ 31 milliards de DH, soit environ 2,8% du PIB. Bio, l’avenir de l’alimentation au point mort . Selon les éléments d’information présentés par Abdellatif Jouahri, Wali de Bank Al Maghrib, les recettes ordinaires ont diminué de 10%, impactées particulièrement par le recul des rentrées fiscales. Malgré la mise en œuvre de la gestion active de la dette publique au Maroc. Compte tenu des données de la dette globale du Trésor public à la fin de l’année 2019 et qui se chiffre à 722,3Mds DH et le nombre de ménages au Maroc à la fin de la même année arrêté selon le HCP à 8.251.000 ménages, chacun de ces derniers se trouve endetté à hauteur de 87.540 DH. Voici l'essentiel des conclusions de ces consultations. Voir Banque mondiale (1992), Royaume du Maroc, Problématique et perspectives du secteur public, rapport non rendu public, p.52, note n°75. Le Maroc n'a pas besoin que sa banque centrale procède à une monétisation de la dette publique, a expliqué Roberto Cardarelli, Chef de Mission du FMI au Maroc, à l'occasion d'une rencontre tenue à … – Les déficits budgétaire et extérieur devraient se creuser, du fait de la baisse des recettes fiscales et le recul des recettes en devises tirées du tourisme, respectivement. Maroc : 26 enregistrements depuis 1990 , la moyenne de ces enregistrements : 63.86 % Donnée la plus élevée : 1993 est l’année la plus élevée pour l’indicateur : Dette publique (% du PIB). Ceci risque d’engendrer des effets négatifs sur l’économie marocaine. Dette publique et impérialisme au maroc (1856-1956) par Adam Barbe aux éditions Eddif Maroc. Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Roberto Cardarelli a mené une mission à distance du 19 octobre au 2 novembre 2020 dans le cadre des consultations de 2020 au titre de l'article IV des statuts du Fonds avec le Maroc. Professeur Najib Akesbi explique la Problématique de la Dette Publique Marocaine Si vous continuez à utiliser ce site, nous supposerons que vous en êtes satisfait. Pour sa part, la dette publique dans son ensemble, en se référant aux chiffres publiés par la Cour des Comptes, est évaluée en 2017 à 970 MM DH, soit 91,2% du PIB, une différence de près de 10 points par rapport aux données publiées par le Ministère des Finances. Le chapitre IV aborde la concrétisation institutionnelle de la dette publique à travers des institutions régaliennes. Le service de la dette Service de la dette Somme des intérêts et de l’amortissement du capital emprunté. Bank Al-Maghrib envisage d’utiliser tous les outils à sa disposition pour contribuer à limiter l’impact économique si les risques liés à la résurgence de la pandémie se matérialisaient. Une situation qui résulte à la fois d'une contraction des recettes de l'Etat, provoquant un déficit estimé à 7,5% en 2020, et une récession de 5% selon les prévisions du gouvernement. Maroc : La dette publique représente 82% du PIB Jeudi 02 Aout 2018 - PAR bourse news Le financement du besoin du Trésor au titre de l’exercice 2017 a été assuré par des ressources intérieures nettes à hauteur de 35,4 milliards de dirhams (MMDH), les concours extérieurs s’étant limités à un montant net de 3,3 MMDH, selon Bank Al-Maghrib (BAM). Des mesures visant à élargir l’assiette de l’impôt et à accroître la progressivité du système fiscal, de nouvelles réformes de l’administration publique qui rationaliseraient les dépenses et le programme de privatisation des autorités contribueraient à reconstituer les marges de manœuvre budgétaire, tout en finançant l’expansion des programmes de protection sociale. Autrement dit, nous esti­merons quelle est la capacité d’un pays à la génération de richesse pour couvrir aisément ses créances. Sur cette base, le taux d’endettement public au Maroc s’établit à 81,4% du PIB en 2018. Celle-ci n’est pas propre au Maroc et concerne, à des degrés divers, la plupart des pays endettés à l’égard de l’Europe, sous forme généralement de contrôles financiers internationaux. La dette publique est, dans le domaine des finances publiques, l'ensemble des engagements financiers pris sous formes d'emprunts par un État, ses collectivités publiques et ses organismes qui en dépendent directement (certaines entreprises … est de 163 milliards de DH en 2013, soit 50 % du Budget général de l’État, ce qui équivaut au montant des recettes fiscales ou encore à trois fois le budget de l’investissement. Et pour cause ! – Une plus grande flexibilité du régime de change va bénéficier à l’économie marocaine en préservant les réserves et la compétitivité et en renforçant sa capacité d’absorption des chocs externes. Cette dernière ne cesse d’augmenter ces dernières années, notamment après le recours du pays en 2020 aux emprunts étrangers pour limiter les répercussions sociales et économiques de la crise sanitaire mondiale de Coronavirus Covid-19. Nous comptons 11 groupes locaux au Maroc. Ainsi, sa composante intérieure progresserait de 50,9% du PIB en 2019 à 57,7% en 2020, avant de revenir à 56,7% en 2021. Lisez ce Sciences Economiques et Sociales Note de Recherches et plus de 247 000 autres dissertation. – Les services du FMI notent avec satisfaction que BAM a décidé de demander aux banques d’accroître leurs provisions et de suspendre la distribution de dividendes cette année afin de se prémunir contre une détérioration éventuelle du portefeuille des crédits bancaires dans un avenir proche. – Les services du FMI notent avec satisfaction la politique monétaire accommodante qui est menée et considère que celle-ci devrait être poursuivie jusqu’à ce que l’inflation commence à augmenter. L’exécution du budget au terme des cinq premiers mois fait ressortir un déficit de 25,5 milliards de dirhams, contre 19,5 milliards un an auparavant et ce, compte tenu du solde positif de 18,1 milliards du nouveau compte d’affectation spéciale pour la gestion de la pandémie du coronavirus. Les recettes fiscales ont diminué nettement et les autorités ont accru les dépenses publiques et révisé leur composition pour réduire au minimum les répercussions économiques et sociales de la crise. De leur côté, les dépenses globales se sont alourdies de 4%, traduisant essentiellement des hausses de 10,8% de la masse salariale et de 18,3% des charges au titre des autres biens et services, alors que les dépenses d’investissement ont diminué de 11,3%. Ce besoin a été couvert par des ressources intérieures d’un montant net de 20,5 milliards et par des concours extérieurs nets de 4,6 milliards. Peu de grandes batailles ont précédé la signature du traité de Fès Dans ces conditions, le ratio de la dette publique totale devrait s’accentuer, passant de 80,5% du PIB en 2019, à 91,7% en 2020, avant de reculer légèrement à 91,1% du PIB en 2021. – La politique budgétaire a été assouplie de manière appropriée en 2020. l’impat eonomique de la dette pulique maroaine: entre aspirations et realite 1 laboratoire des etudes et recherches economiques et sociales marocain cahiers des jeunes chercheurs serie 2015 impact economique de la dette publique au maroc : entre aspirations et realites tiré du mémoire sous le thème : Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site web. El Othmani: "J'ai quitté les Affaires étrangères à la demande de Benkirane pour céder la place à Mezouar", Colonialisme, la face obscure du protectorat, Décès de l’ancien ministre Mohamed Louafa, Entretien téléphonique du roi Mohammed VI avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, New District Entertainment : ce qu’il faut savoir sur le nouveau label hip-hop de Nabil Ayouch, Brexit : le Royaume-Uni et l’Union européenne trouvent un accord, You will die at 20: quand une malédiction empêche de vivre, Quatre films de malaise dans la civilisation, Solidarité. Les services du FMI, tout en reconnaissant l’incertitude exceptionnelle qui entoure le calendrier et le rythme de la reprise, recommandent dans leurs projections de référence de commencer à réduire le ratio dette publique par rapport au PIB à compter de 2022. Voici à combien s’élève la dette extérieure publique du Maroc LE SITEINFO jeudi 9 avril 2020 - 18:55 L’encours de la dette extérieure publique a atteint plus de 339,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin 2019, soit 29,7% du produit intérieur brut (PIB), selon les données de la Direction du Trésor et des Finances extérieures (DTFE). Alors que la dette extérieure du Trésor passerait de 14% du PIB en 2019 à 17,6% en 2020 et à 18,6% en 2021. – La mission souscrit à la réforme annoncée des entreprises publiques, qui devrait mettre en place des conditions propices à un secteur public plus efficient et stimuler le développement du secteur privé.